Accueil > Francais > Cinéma > « Raoul Taburin » de Pierre Godeau

« Raoul Taburin » de Pierre Godeau

jeudi 9 mai 2019, par Sébastien Bourdon

Où va la Vie, Vélo va

Détenteur d’enfants en plus ou moins bas âges, on s’est laissé tenter un jour d’armistice pluvieux par la projection dans son cinéma de quartier de « Raoul Taburin » (adapté de l’ouvrage de Sempé du même nom).

L’adaptation filmée (et étirée) de cette courte oeuvre dessinée s’est révélée comme une heureuse et délicate surprise.

Raoul Taburin (exceptionnel Benoit Poelvoorde) a construit sa vie sur un mensonge. Pour dissimuler son incapacité terrifiée à simplement faire du vélo, il est devenu le spécialiste de ladite machine, un merveilleux technicien capable de construire et réparer ce qu’il ne sait pas conduire.

Il a donc toujours menti à tous, trop honteux de dévoiler une telle faiblesse, tare honteuse dans une cuirasse qu’il a d’autant plus renforcée qu’il se sentait intrinsèquement médiocre.

Après notamment « Le Grand Bain » (Gilles Lellouche - 2018), un nouveau film nous narre finement la déprime des quinquagénaires occidentaux, écrasés par le culte de la performance capitaliste dans tous les domaines : travail, repos (du guerrier) et loisirs (avec pas grand chose pour vous soutenir).

Sous une apparente légèreté mélancolique se cache donc un fond neurasthénique contemporain aussi juste que soigneusement laissé en filigrane.

Benoît Poelvoorde a rarement été aussi sobre et juste dans ce portrait d’homme continuellement inquiet. Il incarne dans le regard comme dans le geste un type dévoré par un mensonge absurde l’empêchant de vivre pleinement (l’angoisse est chez lui d’autant plus omniprésente que, comme il le dit lui-même, la vérité finit toujours par trouver un chemin).

Si le film n’esquive pas certains clichés, notamment sur les femmes condamnées à être jolies (Suzanne Clément), cette capacité à aborder la psyché et les questionnements masculins lui donne bien plus que ce qu’il semble d’abord offrir.

Sébastien Bourdon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.