Accueil > Francais > Cinéma > « Au Poste ! » de Quentin Dupieux

« Au Poste ! » de Quentin Dupieux

dimanche 15 juillet 2018, par Sébastien Bourdon

C’est pour ça

Après une arrestation en pleine nature d’un chef d’orchestre en slip, le film se poursuit, sans rapport avec la choucroute, mais dans les teintes sépias, avec cols roulés et commissariat de nuit : si l’on résume, le film commence esthétiquement hier, se poursuit dans un présent incertain, et ne quittera surtout jamais la rêverie drolatique et absurde.

Recycler en une même œuvre courte Luis Bunuel et Bebel, c’est possible, Quentin Dupieux y est arrivé.

Il y a en effet une indéniable habileté dans ce film, une aisance qui ne gâche rien des effets produits, et qui se joue de notre familiarité avec des situations cinématographiques pour mieux les dynamiter et nous emmener dans un ailleurs délirant.

Le résultat est brillant : un vrai cinéaste est à la manœuvre, avec un langage et une écriture référencés mais très personnels, et un sens aigu de la mise en scène. Inutile en revanche d’y chercher un message (quoique), ou même une trame cohérente (même si Dupieux a le sens du coup de théâtre). Il y a de l’action dans cet éloge de la lenteur, le film est merveilleusement écrit, mais l’inconfort rigolo règne. Au spectateur d’adhérer, ou pas.

En réalité, l’excellence de cette production, à mille lieux du tout-venant gaulois, nous ramène à la réussite des deux OSS 117 (ce n’est sans doute pas un hasard que figure dans ce film un cameo de leur réalisateur, Michel Hazanavicius). La maîtrise de Dupieux est toute aussi indéniable, mais au sein d’un univers encore plus décalé. Rien n’est ici jamais laissé au hasard, avec une recherche esthétique et intellectuelle indiscutable.

Un film pour se réconcilier avec ses éventuels préjugés sur le cinéma français. Si David Lynch était franchement drôle et moins prétentieux, il s’appellerait Quentin Dupieux.

Sébastien Bourdon

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.